Ce plan de cours a pour but d’initier les étudiants à l’artiste de la nouvelle vague autochtone, Tracey Lindberg, une auteure et professeure en droit autochtone, originaire de la Nation crie de Kelly Lake.

Pour télécharger une version imprimable de ce plan de leçon, cliquez sur le bouton ci-dessous:



1. PLAN DE COURS: TRACEY LINDBERG

Tracey Lindberg est une citoyenne de la Nation As’in’i’wa’chi Ni’yaw, crie des Rocheuses, et est originaire de la Nation crie de Kelly Lake. Primée pour son travail académique, l’auteur enseigne les études autochtones et le droit autochtone à l’Université d’Ottawa. Son premier roman, Birdie, a fait partie des finalistes pour le prix Kobo Emerging Writer et pour l’édition 2016 des Canada Reads de CBC. Elle a également fait partie du jury pour le prix Rogers Trust Fiction de 2017. Lindberg habite présentement en territoire algonquin.


Tracey s’est jointe à la tournée New Constellations pour les concerts à Ottawa et à Kitigan Zibi, où elle a lu des extraits de son roman, Birdie, et un pot-pourri de textes inédits.


2. OEUVRE SÉLECTIONNÉE

Tracey a lu cet extrait, tiré d’un ouvrage sur lequel elle travaille présentement, lors de son passage à Ottawa. Ce texte est en réaction aux pressions exercées sur les femmes pour les pousser à se conformer et à se faire plus petites. Il fait partie d’une oeuvre plus grande qui n’a pas encore été publiée. Nous sommes donc très reconnaissants qu’elle nous ait donné la permission de le partager ici.

Ce document a d’abord été rédigé en anglais. La copie originale est fournie afin de comprendre le contexte dans lequel l’oeuvre a été présentée durant la tournée New Constellations. La version française ci-jointe, bien qu’elle ne tente pas de reproduire ni le rythme ni la sonorité de l’original, en traduit l’essence, ligne par ligne.

 

Partie III: Celui-ci est pour les «trop»


 

Celui-ci

Est pour les filles

Qui sont trop.

 

Trop grosses trop bruyantes et autres

Trop tatouées et emmêlées trop fières

Trop tout.

 

La vérité est que

ÇA est aussi

Où le changement voit le jour

Où je sais qui «tu» es.

 

Où je vois

Des filles «trop» avec des queues

Des garçons-fillettes avec des sacs à main

Moustaches

Rouges à lèvres.

 

La vérité est que

Trop est

Où la vérité

Sort de l’ombre

De la

Boîte aux drôles de dimensions

 

Je vous vois

Filles qui sont «trop»

Riant à gorge déployée

Dansant plus vite

Reculant pour faire de la place

Vouées au désastre.

 

Trop

Ne s’apaise pas

Construire du beau

Au lieu de se lamenter.

 

Trop remplit les craques

Les vides

Fait du bruit

Où le silence

La violence

Opresse

Assourdit.

 

Nous ne serons pas

L’objet d’une

Demande

Parce que nous crions

Et rions

Et aimons notre

Famille choisie

Trop.

 

Trop est où

Le son

Entre

Notre refus de se briser

Notre éveil

 

À la

Vérité

Qui est trop

Dans ce qui n’est pas assez

La révolution

Trop est en fait la solution.

 

Alors, pour les

Filles qui sont trop

La première ligne

La génération

De notre voix et de notre époque:

Soyez vachement trop bruyantes

Soyez vachement trop entendues

Soyez vachement trop changées

Pour apaiser vos

Paroles vachement trop révolutionnaires.


3. QUESTIONS À DISCUTER

  • Que suggère la narratrice de ce poème par rapport à comment sont perçues les femmes fortes et assumées par le monde qui les entoure?
     
  • Que sous-entend la narratrice de ce poème sous-entend lorsqu’elle dit «je vous vois»? Selon toi, à quel point est-ce important de sentir qu’on est «vu(e)»?
     
  • Comment ce poème définit et célèbre une féminité active plutôt que passive?
     
  • Lis le poème, encercle tous les verbes et fais une liste. Quel type d’information ces mots donnent-ils au lecteur lorsqu’ils sont regroupés? Est-ce qu’une histoire commence à se former? Quel genre d’histoire?
     
  • Que penses-tu que la narratrice sous-entend lorsqu’elle dit que les mots «des filles qui sont trop» sont révolutionnaires?
     
  • La narratrice décrit des jeunes femmes qui, malgré certaines attentes, décident de ne pas se conformer, ni mentalement ni physiquement. De quelles façons les femmes doivent-elles se conformer à certains idéaux selon toi? Comment sont communiqués ces idéaux? Trouve des exemples précis provenant de films, de la télévision, des vidéos de musique, de paroles de chansons, de publicités télé et imprimées.
     
  • As-tu déjà ressenti que tu devais répondre aux attentes des autres, même si ce n’était pas ce que tu voulais? Comment te sentirais-tu si tu repoussais ces attentes?

4. EXERCICES D’ÉCRITURE

Le poème de Tracey Lindberg est composé de lignes courtes et concises, alors qu’il célèbre aussi la croissance, tout en encourageant «les filles qui sont trop» à élargir leurs esprits. Comment le poème serait affecté si les lignes étaient coupées à différents endroits? Ou s’il n’y avait aucune séparation et que le poème était plutôt un long paragraphe? Écris un poème composé de courtes lignes et assure-toi que plusieurs d’entre elles ne contiennent que deux mots.

Comment cela change-t-il ta manière d’écrire? Remarque à quel point cela met l’emphase sur les mots que tu choisis. Une autre technique que Tracey utilise dans son texte est la répétition, comme avec le mot «trop», créant ainsi un rythme et un momentum au fur et à mesure qu’il est répété dans le poème. Écris un poème sur ce que tu aimerais changer dans le monde en utilisant des lignes courtes, la répétition et tes mots les plus «révolutionnaires».

T’es-tu déjà senti «trop»? Imagine-toi remplir une pièce au complet avec ta voix, ton énergie, tes idées et tes rêves. Comment te sentirais-tu? Et si tu remplissais une ville entière? Comment te sentirais-tu si tu pouvais remplir un océan de tes mots? Et si tu pouvais être l’océan? Imagine-toi sans aucune restriction, si tu pouvais faire tout ce que tu voulais, aller où tu veux et ne pas t’en faire avec ce que les autres pensent de toi. Est-ce que cela te semble naturel ou plutôt inhabituel? Remplis une page complète en décrivant ce sentiment.


5. CVR: IMAGINE UN CANADA

Le Centre national pour la vérité et réconciliation (CVR ) fait appel aux jeunes pour que chacun d’eux Imagine un Canada dans une optique de Réconciliation! Quelle est ta vision de la Réconciliation? À quoi ressemble-t-elle?

Imagine un Canada est une invitation aux jeunes, de partout à travers le pays, à partager leur vision de ce que pourrait être la Réconciliation. Cela peut être un poème, une chanson, une peinture, une sculpture, un rap, un dessin, un essai, tout est permis! Cette invitation est lancée chaque année pour s’assurer que les jeunes continuent de prendre part à la vision de la Réconciliation au Canada. Imagine un Canada est parfait pour les étudiants, de la garderie aux études post-secondaires, pour explorer le passé et notre périple commun vers l’avenir. Nous voulons être collectivement tournés vers le futur de la Réconciliation et la jeunesse mérite de se faire entendre dans le cadre de cette discussion visionnaire. Imagine un Canada est une bonne manière pour les jeunes de, non seulement se sentir comme des citoyens concernés, mais aussi comme des citoyens porteurs de changement. Il faut les encourager à représenter le changement qu’ils désirent voir dans le monde.

Lorsqu’on étudie le travail d’artistes autochtones contemporains, il est important de considérer la relation trouble entre le Canada et les Premières Nations et la vérité relative à l’histoire des pensionnats, une approche que le CVR supporte dans le cadre de l’enseignement scolaire. À mesure que les étudiants en apprennent plus sur notre histoire, il est important de mettre à leur disposition des façons de contribuer au changement. Apprendre la vérité sur l’histoire des pensionnats peut être, sans contredit, extrêmement troublant. Nous voulons donc continuer à l’enseigner tout en proposant des occasions pour créer un futur meilleur. Imagine un Canada est une de ces occasions.

Les amis et partenaires du CVR de partout à travers le pays aideront à évaluer les soumissions de chaque région et un participant par province et territoire sera choisi chaque année pour assister à la célébration nationale de Imagine un Canada!

 

Education.nctr.ca